A la mort d’une star, la presse reprend désormais les Tweets des personnalités qui réagissent et expriment leurs condoléances via le réseau social. Transformé en véritable rubrique nécrologique, le site de microblogging est pris d’assaut à chaque fois qu’une célébrité décède.

Chacun peut ainsi faire un hommage personnalisé et les stars ont la possibilité de faire leurs condoléances publiques sans passer par la case télévision.

Ce phénomène a été particulièrement remarqué lors de la mort de Mickael Jackson en 2009 où des millions d’hommages ont été tweetés. La vrai révolution réside dans le fait que ce n’est plus la presse qui a l’exclusivité mais le grand public qui réagit en tant réel. Bien souvent, les informations exclusives de ce type sont publiées sur Twitter avant même que les journalistes ne l’apprennent.

Toutefois, Tweeter permet de publier en tant réel et rapidement c’est pourquoi il est nécessaire pour une personne influente de bien réfléchir avant de tweeter. En effet, on constate parfois des dérives sur le réseau et des propos virulents créent des polémiques.

C’est le cas du tweet de  Jean-Luc Mélenchon sur la mort de Margareth Thatcher qui est très controversé. On peut en effet lire sur son compte : « «Thatcher va découvrir en enfer ce qu’elle a fait aux mineurs».

On constate de plus en plus que la mort a désormais une vie numérique à la fois sur les réseaux sociaux mais aussi via des initiatives telles que les QR codes sur les tombes.