Les tombes juives comportent des gravures qui leurs sont propres. Elles varient d’une origine à une autre, d’une culture à l’autre.Voici quelques unes des possibilités qui s’offrent à vous.

Toutes les origines

- פ״נ qui signifie « ici est enterré » et suivi de תנצב״ה, « que son âme soit reliée au faisceau de la vie »

- Le nom français du défunt ainsi que son nom hébraïque complet

- Une ou plusieurs étoiles de David


Les particularités

gravure3Chez les juifs Séfarades, le nom hébraïque complet de la mère est gravé sur la pierre tombale alors que pour les juifs ashkénazes, c’est le nom hébraïque complet du père est gravé sur le monument funéraire.

Sur la tombe des personnes appartenant à la famille Cohen, il est possible de graver les deux mains faisant le geste de la bénédiction des cohanim.

Sur les sépultures de la familles Lévi sont plutôt gravé une Aiguière, qui servait à cette famille à verser sur les mains des cohanim (prêtres) l’eau d’ablution purificatrice avant que ceux-ci ne commencent à lire les bénédictions.


Les autres possibilités

gravure1Il est également possible de faire graver, sur une pierre tombale juive d’autres symboles tels que la Menorah, les rouleaux de la Torah ou encore le lion de Juda.Rien n’interdit de faire graver un épitaphe en Français qui représente votre attachement au défunt.Il est cependant fortement déconseillé de faire graver une photo du défunt.