Face aux nouvelles réglementations et aux obligations d’abandonner progressivement des produits phytosanitaires pour l’entretien des cimetières. De nombreux gestionnaires cherchent des substitutions pour redonner la vie à un lieu mort. Quelles sont les nouvelles lois contre les pesticides ? Qu’appelle t-on pesticides ou produits phytosanitaires ? Quelle est cette nouvelle conception du zéro-phyto de plus en plus adoptée ? Comment réaménager un cimetière pour un environnement plus écologique ? Quelles sont les substitutions contre les pesticides pour l’entretien d’un cimetière de la commune ?

 

Loi Labbé 2017 : Que dit-elle ?

Dans le cadre du respect de l’environnement, de la biodiversité et de la santé humaine, l’utilisation des pesticides est de plus en plus bannie dans les communes. Depuis le 1er janvier 2017, la loi Labbé « interdit aux personnes publiques d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenade et voiries accessibles ou ouverts au public ». Les cimetières ne sont pas encore concernés par cette loi, du moins jusqu’en 2022.

 

 

Pesticides, Produits phytosanitaires, qu’est-ce que c’est ?

« Pesticides » désigne tous les produits phytosanitaires utilisés pour préserver les plantes contre tous les organismes nuisibles ou pour éviter la prolifération de toutes sortes de mauvaises herbes. Les exemples incluent les herbicides qui éliminent les mauvaises herbes, les fongicides qui éliminent les champignons, les rodenticides pour effrayer les rongeurs, ou les insecticides et les acaricides qui sont utilisés pour empêcher la propagation des insectes et des acariens.

 

 

Objectif « zéro-phyto » dans les cimetières des communes

De plus en plus d’utilisateurs de pesticides (insecticides, fongicides, herbicides ou encore parasiticides) se mobilisent pour trouver des alternatives contre les pesticides qui sont considérés comme nuisibles. Ainsi on remarque une évolution des pratiques culturelles dans l’entretien des cimetières. En effet de nombreuses communes ont d’ores et déjà adopté cette conception « zéro phyto » plus écologique, qui permet de redonner vie à la nature, d’entretenir la végétation des cimetières de sorte à redonner vie à un lieu mort.

 

 

Comment réaménager son cimetière ?

Pour les gestionnaires, les cimetières sont des lieux particulièrement délicats à aménager et entretenir dans l’optique du zéro pesticide. Certaines communes ont testé différentes méthodes avec succès, parmi celles-ci la végétalisation. Grâce à leurs expériences de plus en plus de gestionnaires gèrent leur cimetière sans pesticide. Ils parviennent aussi à maintenir la fonction de recueillement sans brusquer la population et sans dénaturer le cimetière.

 

 

Quels sont les moyens de substituions pour l’entretien des cimetières ?

Il existe de nombreuses méthodes / solutions alternatives aux pesticides. Parmi ces méthodes on retrouve :

  • Le désherbage thermique avec brûleurs à gaz. C’est une méthode efficace qui permet de tuer les mauvaises herbes sans utiliser les pesticides. Il consiste à créer un choc thermique, 2 jours après la plante se dessèche et meurt ;
  • Végétaliser le cimetière / enherber les allées / fleurir les pelouses et prairies ;
  • Planter dans les espaces inter tombe ;
  • Mettre en place des plantes couvre-sol ;
  • Moins tondre et laisser des espaces de fauche tardive, c’est-à-dire gérer une zone enherbée de manière extensive, en limitant les interventions à une ou deux fois par an, sans rien planter ni semer, en laissant pousser la végétation naturelle. Cela permet aux animaux (abeilles, hérissons…) et plantes sauvages de revenir et de coloniser le site. Ce qui permet une gestion différenciée de l’environnement.

 

En conclusion, les communes accordent aujourd’hui plus d’importance à l’écologie sur leur territoire. De plus en plus de communes adoptent l’objectif zéro pesticides. Les solutions de substitutions aux pesticides existent et fait des miracles.