En 2011 à Niort, des travaux de voiries mettent à nue de nombreuses tombes du XVII ième et XVIII ième siècle. De cette découverte, une véritable enquête, digne d’un roman, policier commence.

Tout démarre en mai 2011 lorsqu’une pelleteuse  mécanique se cogne à une sépulture et met à jour de nombreuses pierres tombales. Des archéologues investissent alors les lieux et se mettent en quête de faire parler les noms gravés dans ces monuments.

Finalement, cette enquête a permis d’identifier et de mettre une histoire sur toutes les tombes. Cette fouille a également permis d’en savoir plus sur la population niortaise de cette époque. Une population qui ne pouvait pas compter sur une longue espérance de vie mais on y retrouve malgré tout des centenaires, un homme qui se remarie à l’âge de 99 ans ou encore une femme qui épouse un homme de onze ans plus jeunes qu’elle.

Les historiens ont également réussi à lever le voile sur le premier mystère de cette découverte macabre : que faisaient toutes ces tombes dans ce lieu ?

A l’époque, les pierres tombales de la paroisse de Saint-André avaient servi ni plus ni moins à boucher les égouts !