Frère André, né Alfred Bessette, est un religieux d’origine canadienne à qui il a été attribué de nombreuses guérisons considérées comme miraculeuses. Il devient le plus célèbre des hommes religieux au Québec. Dès sa mort, en 1940, commence les interminables procédures menant vers la canonisation.  Ce n’est qu’en octobre  2010 que le Frère André est canonisé.

Le 16 septembre dernier, l’Eglise Saint Eustache dédie un monument funéraire en son honneur. Cet événement a été célébré par le père Bouchard qui s’est dit très heureux d’accueillir la tombe dans son cimetière.

C’est l’artiste Gilles Lacroix qui a sculpté la pierre tombale en granit avec une pointe sèche de diamant. Le monument comporte une gravure du torse de Saint Frère André.

Il n’est pas rare d’édifier des monuments funéraires en hommage à des Saints ou des personnes célèbres, c’est un hommage post-mortem qui d’un point de vue social est rassurant pour l’être humain. Ces hommages sont des rituels funéraires que la civilisation perpétue dans un but de mémoire.

En savoir plus sur les monuments funéraire : cliquez sur le lien suivant.